04.02.2015
  |  Télécharger
 

La nouvelle vague de notre baromètre TNS Sofres pour le Figaro Magazine confirme que les jugements des Français à l'égard du couple exécutif s'améliorent. Début janvier déjà, au lendemain de l'attaque contre Charlie Hebdo, le Président et le Premier ministre avaient vu leur cote de confiance progresser nettement. Trois semaines après les événements, c'est surtout Manuel Valls qui semble aujourd'hui profiter du contexte auprès de l'opinion.

Manuel Valls à son plus haut niveau depuis sa nomination

La cote de confiance de François Hollande progresse de 3 points : 23% des Français lui font confiance pour résoudre les problèmes qui se posent à la France contre 75% qui ne lui font pas confiance. La remontée de la popularité du Président, qui avait commencé dès décembre, est donc confirmée : il progresse de 10 points par rapport à novembre dernier et retrouve un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis octobre 2013. C’est essentiellement auprès des sympathisants de gauche (+5 points) – et particulièrement ceux du Parti socialiste (+9 points) – que François Hollande progresse alors qu’il est stable à droite.

La progression de la confiance est plus nette pour Manuel Valls : 48% des Français lui font confiance (+7 points) contre 48% qui ne lui font pas confiance. Il s’agit du plus haut niveau enregistré par Manuel Valls depuis son arrivée à Matignon (au lendemain de sa nomination 46% des Français lui faisaient confiance).

Contrairement au Président, Manuel Valls progresse non seulement auprès des sympathisants de gauche (+7 points) mais aussi auprès de ceux de droite (+11 points à 42%) et particulièrement ceux du Front national (+18 points). Si unité nationale il y a, elle semble donc – en termes de popularité – profiter essentiellement au Premier ministre dont le discours de fermeté semble être apprécié et porter ses fruits chez les sympathisants de droite.

Au-delà, une équipe gouvernementale confortée

Deux ministres progressent particulièrement dans notre classement : Emmanuel Macron, dont le projet de loi sur l’activité et l’égalité des chances économiques est actuellement en débat à l’Assemblée, progresse de 5 points à 27%. C’est particulièrement auprès des sympathisants de l’UMP que la popularité du Ministre de l’Economie s’améliore (+14 points à 33%). Najat Vallaud-Belkacem, qui a annoncé des mesures en faveur de la laïcité à l’école et insisté sur l’impératif de fermeté à l’école suite aux événements, progresse de 5 points par rapport au mois dernier (à 30%).

Ségolène Royal progresse par ailleurs de 3 points (à 33%) et dépasse donc Martine Aubry (31%, +1). Le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dont la cote d’avenir avait très nettement progressé le mois dernier suite aux attaques à Paris, est stable à 26 % (+1).

Enfin, les équilibres sont stables à droite. Alain Juppé conserve la première place : 41% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle à l’avenir. Il devance Nicolas Sarkozy à 34% (-1 point). François Fillon perd 4 points à 28% après avoir assez nettement progressé le mois dernier. Marine Le Pen, elle, est stable à 29%.

Étude réalisée du 29 janvier au 2 février 2015, pour Le Figaro Magazine, auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.