13.01.2016
  |  Télécharger
 

Après le baromètre de décembre, réalisé deux semaines après les attentats, qui avait vu la progression exceptionnelle de la cote de confiance de François Hollande (+20 points) et de Manuel Valls (+11 points), la dernière vague de notre baromètre politique de janvier pour le Figaro Magazine, signe un retour à la normale ; la séquence post-attentats n'ayant pas permis au couple exécutif de davantage capitaliser en termes d'image.

La confiance dans le couple exécutif baisse

La cote de confiance de François Hollande régresse nettement ce mois-ci avec une chute de 12 points et revient ainsi à son niveau de janvier 2015 avec 23% des Français qui lui font confiance. Sa cote de confiance diminue aussi bien chez les sympathisants de gauche que chez les sympathisants de droite. Il conserve toutefois une image majoritairement positive chez les sympathisants socialistes (52%).

L’image du Premier ministre souffre elle aussi en ce début d’année : 36% des Français lui font confiance, soit une diminution de 7 points par rapport au mois dernier. S’il enregistre une baisse dans presque toutes les catégories de la population, le Premier ministre progresse chez les PCS- (+3 points, 36 %) notamment chez les employés auprès de qui il gagne 7 points avec une cote de confiance qui atteint 42%.

Du côté des Républicains, le match Juppé-Sarkozy s’intensifie

Alain Juppé se situe toujours à la tête du classement, avec 45% des Français qui souhaitent lui voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir (+4 points), il est en tête chez les sympathisants de droite avec 51% de cote d’avenir et des Républicains (67%), mais également chez les sympathisants socialistes avec 52% de cote d’avenir (+9 points).

Si Nicolas Sarkozy est distancé toutes préférences partisanes confondues, avec une cote d’avenir à 25%, il talonne Alain Juppé au sein de la droite : 46 % des sympathisants de droite souhaitent lui voir jouer un rôle à l’avenir (-3 points) et 64% des sympathisants des Républicains (-4 points).

Les résultats des élections régionales ont profité particulièrement aux candidats  Républicains. Xavier Bertrand gagne 10 points avec 24% de cote d’avenir. Il progresse de 10 points chez les sympathisants Républicains (47% de cote d’avenir) et de 17 points chez les sympathisants PS (25% de cote d’avenir). De la même manière, Laurent Wauquiez gagne 6 points avec une cote d’avenir qui atteint 17%, et 35% au sein des Républicains.

En revanche Marine Le Pen perd 6 points avec 24 % des Français qui souhaitent lui voir jouer un rôle à l’avenir, conséquence d’une opinion qui a décrypté les élections régionales comme un échec pour elle et son parti. Une baisse qui se manifeste quelle que soit la couleur politique de l’interviewé.

Étude TNS Sofres-OnePoint, réalisée du 7 au 11 janvier 2016, pour Le Figaro Magazine, auprès d'un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d'agglomération.