29.06.2016
  |  Télécharger
 

Dans le contexte d'une actualité très chargée, marquée par les inquiétudes soulevées par la victoire du Brexit, les tensions persistantes autour de la Loi travail, mais aussi les victoires de l'équipe de France dans le tournoi de l'Euro, le baromètre TNS Sofres-OnePoint ne reflète pas ce climat d'effervescence et montre au contraire une relative stabilité de la popularité de l'exécutif et de la classe politique dans son ensemble.

Le couple exécutif : timide remontée de Manuel Valls tandis que le Président de la République atteint son record de défiance

Après une chute assez brutale de la confiance à l’égard de Manuel Valls le mois dernier (-8 points), le Premier ministre regagne 2 points de confiance au mois de juin. Ce léger sursaut, après une chute continue depuis le mois de janvier, lui permet de se maintenir à un score de 20% des Français qui déclarent lui faire confiance.

La confiance dans le Premier Ministre reste relativement stable auprès des sympathisants de Gauche (28% de confiance, +1 point), et socialistes (38% de confiance, -2 points) et remonte auprès des sympathisants de la Droite parlementaire (22% de confiance, +5 points), et du parti Les Républicains en particulier (20% de confiance, +5 points).

François Hollande atteint quant à lui le score le plus faible de son mandat avec seulement 12% de Français qui déclarent lui faire confiance. Il perd encore un point par rapport au mois dernier. Cette perte de confiance est particulièrement marquée auprès des catégories aisées (12%) auprès desquelles il perd 7 points, et concerne les sympathisants de Gauche (25%) comme de Droite (2%), puisqu’il perd 3 points auprès de chacune de ces populations.

Alain Juppé occupe toujours la première place du classement des personnalités mais se voit de nouveau rattrapé par Nicolas Sarkozy auprès des sympathisants Les Républicains

Avec une cote d’avenir stable ce mois-ci (+1 point), Alain Juppé demeure la personnalité politique la plus appréciée de notre baromètre (36% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle important à l’avenir).

Si une progression de 8 points auprès des sympathisants de Gauche lui permet d’afficher un résultat en ligne avec le score enregistré le mois dernier, dans le détail il perd pourtant 6 points auprès des sympathisants de Droite, et 14 points dans le camp des Républicains.

Inversement, le Président des Républicains, stable dans l’ensemble de la population, gagne 17 points auprès des sympathisants de son parti (65% des sympathisants Les Républicains déclarent lui faire confiance) et repasse ainsi devant Alain Juppé (à 52%) dans leur propre camp.

Les autres principaux candidats à la primaire sont tous stables ou en légère baisse parmi l’ensemble des Français : la cote d’avenir de François Fillon est stable à 25%, celle de Bruno Lemaire perd 3 points (17%) et Nathalie Kosciusko-Morizet n’observe pas non plus d’évolution, stable à 17%.

Étude TNS Sofres-OnePoint, réalisée du 23 au 27 juin 2016, pour Le Figaro Magazine, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.