01.09.2016
  |  Télécharger
 

Dans un contexte national marqué par les débats autour de la question de la laïcité et l’annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy à la primaire à droite, le baromètre que TNS Sofres-OnePoint réalise tous les mois pour le Figaro Magazine enregistre une légère embellie de la popularité de l’ensemble de la classe politique, résultat cependant classique en période de rentrée scolaire.

Le couple exécutif

Manuel Valls poursuit sa remontée entamée en juillet tandis que le Président de la République après avoir atteint son record de défiance progresse à son tour. Après une légère remontée de la confiance à l’égard de Manuel Valls en juillet (+2 points), le Premier ministre gagne à nouveau 5 points de confiance dans cette nouvelle enquête. Cette remontée lui permet de retrouver son niveau de mai dernier, 25% des Français déclarant lui faire confiance.

Malgré le débat à gauche au sujet des prises de positions tranchées de Manuel V alls sur la question de la laïcité, la confiance dans le Premier Ministre progresse avant tout auprès des sympathisants de gauche (41% de confiance, +13 points), et plus particulièrement auprès des sympathisants socialistes (52% de confiance, +14 points). La confiance dans le Premier ministre remonte également, dans une moindre mesure, auprès des sympathisants de la droite parlementaire (26% de confiance, +4 points).

François Hollande, après avoir atteint le score le plus faible de son mandat en juillet, progresse  également avec 17% de Français qui déclarent lui faire confiance. Il gagne 5 points par rapport à juillet dernier. Comme pour le Premier ministre, le regain de confiance est surtout marqué auprès des sympathisants de gauche (35%, +10 points) mais apparait également auprès des sympathisants de droite (6%, +4 points).

Primaire à droite : Alain Juppé largement en tête du baromètre, mais Nicolas Sarkozy en progression

Avec une cote d’avenir stable ce mois-ci (+1 point), Alain Juppé demeure la personnalité politique la plus appréciée dans notre baromètre (37% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle important à l’avenir).

Nicolas Sarkozy,  quant à lui, progresse de 4 points dans l’ensemble de la population avec 23% de cote d'avenir. Il demeure devant Alain Juppé au sein de son propre camp (64% des sympathisants Les Républicains souhaitent lui voir jouer un rôle important contre 58% pour Alain Juppé).

Les autres principaux candidats à la primaire sont tous stables ou en légère évolution parmi l’ensemble des Français : la cote d’avenir de François Fillon progresse de 2 points à 27%, celle de Bruno Le Maire gagne 1 point (18%) et Nathalie Kosciusko-Morizet perd 1 point à 16%.

Emmanuel Macron retrouve la 2e place du baromètre

La cote de confiance d’Emmanuel Macron progresse dans notre baromètre. Dans notre enquête réalisée avant sa démission du Ministère de l’Économie, Emmanuel Macron progresse de 4 points (30% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle important à l’avenir) et reprend la deuxième place dans notre baromètre, place qu’il avait déjà occupée à plusieurs reprises au cours du 1er semestre.

Image des partis : le parti socialiste enregistre une légère progression

Le Parti Socialiste qui avait atteint son plus bas niveau historique enregistre une légère amélioration de son image (25% d’opinions positives, +4  par rapport à juin 2016).

Les Républicains restent stables à leur plus bas niveau historique (24%) et le Front National progresse très légèrement (21%, +2 points).

Étude TNS Sofres-OnePoint, réalisée du 25 au 29 août 2016, pour Le Figaro Magazine, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.