01.07.2016
  |  Télécharger
 

La première vague du baromètre d'intentions de vote à la Primaire de la Droite et du centre réalisée par TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL révèle un électorat potentiel de 2,6 millions de votants et une avance assez nette d'Alain Juppé sur Nicolas Sarkozy au premier comme au second tour. 

Un potentiel de participation à la Primaire de la Droite et du Centre de 2,6 millions d'électeurs

Un échantillon de 5 000 Français inscrits sur les listes électorales a été interrogé dans notre enquête afin de mesurer finement le potentiel de participation à cette élection primaire et les intentions de vote de ceux qui iront effectivement voter.

Selon notre indicateur de participation, ce sont au total 6% des Français qui aujourd’hui se disent certains d’aller voter à la primaire de la droite, soit environ 2,6 millions de votants.

Alain Juppé en tête des 1er et 2nd tours

Dans cette hypothèse de participation, Alain Juppé arriverait assez largement en tête du 1er tour avec 37% des intentions de vote, devant Nicolas Sarkozy qui recueillerait 30% des suffrages. Bruno Le Maire serait le troisième homme de l’élection avec 15% des voix, distançant François Fillon (8%). Nathalie Kosciusko-Morizet recueillerait 3% des voix, juste devant Henri Guaino et Nadine Morano (2% chacun). Aucun des 6 autres candidats déclarés ne dépasserait les 1%.

Au second tour, le maire de Bordeaux distancerait assez nettement l’actuel Président de l’UMP avec 61% des voix (contre 39%). C’est chez les électeurs les plus âgés qu’Alain Juppé obtiendrait ses meilleurs scores. Chez les sympathisants Les Républicains en revanche, il fait jeu égal avec Nicolas Sarkozy.

Pour les Français, Alain Juppé est aujourd’hui le favori de la compétition : 35% d’entre eux pensent en effet qu’il remportera la Primaire, contre 15% pour Nicolas Sarkozy. Cet avantage du maire de Bordeaux dans les pronostics est toutefois plus resserré chez les électeurs probables de la Primaire : ceux-ci sont 40% à envisager une victoire d’Alain Juppé et 32% celle de l’ancien Président.

Au demeurant, la primaire est bien aux yeux des électeurs qui y participeront l’occasion de désigner par leur vote le probable futur président de la République. 91% d’entre eux estiment en effet que celui qui remportera la Primaire de la Droite et du Centre aura de grandes chances de remporter l’élection présidentielle, un sentiment qui n’est partagé « que » par 54% de l’ensemble des Français.
 

Étude TNS Sofres-OnePoint réalisée par Internet du 24 au 29 juin 2016, pour Le Figaro, LCI et RTL, auprès d’un échantillon de 5011 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus dont 296 personnes tout à fait certaines d’aller voter à la primaire de la Droite et du Centre. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.