30.10.2015
  |  Télécharger
 

A un mois du premier tour des élections régionales, l'intérêt des Français reste mesuré pour ce prochain scrutin (25% seulement disent s'y intéresser beaucoup, 34% assez, 30% peu et 11% pas du tout).

Tripartition du paysage politique français

Dans un contexte national marqué particulièrement par la crise des migrants et des tensions sociales fortes, les intentions de vote réalisées confirment la tripartition du paysage politique français observée depuis les précédentes élections européennes et départementales.

  • Le bloc de gauche constitué par le PS, EELV, le Front de gauche et les divers gauche est à 36% avec un PS à 21%, des écologistes à 8% et un Front de gauche à 6%.
  • Le bloc de droite, formé par Les Républicains, l’UDI, le Modem, Debout la France et l’Union Populaire Républicaine, est crédité de 32% d’intentions de vote avec 27% pour les listes LR-UDI-Modem, 3% pour les listes Debout la France et 2% pour les listes UPR.
  • Le Front National quant à lui est crédité de 28% d’intentions de vote, prenant ainsi la première place de ce premier tour.
  • Dans le détail, le Front National est le premier parti dans toutes les catégories d’âge sauf pour les seniors, en particulier chez les jeunes avec 31% d’intentions de vote, tandis que Les Républicains sont les premiers chez les 65 ans et plus avec 43% d’intentions de vote.

Les cadres et les professions libérales votent à 33% pour Les Républicains et constituent également le premier électorat du PS avec 25% d’intentions de vote. Les PCS- votent à 37% pour le FN, puis en second pour le PS à 21%. Les ouvriers constituent le plus gros électorat du FN à 41% d’intentions de vote.

Un Front National qui mobilise fortement son électorat

Le Front National parvient à mobiliser quasiment tous ses électeurs : 95% des sympathisants FN votent pour le FN lors des régionales. Le parti socialiste mobilise 85% de son électorat, tandis que chez Les Républicains, seulement trois-quarts de son électorat vote pour eux aux régionales (74%).

Étude TNS Sofres-OnePoint réalisée en ligne, du 13au 23 octobre 2015, pour Le Figaro, RTL et LCI, auprès d'un &chantillon de 2200 personnes inscrites sur les listes électorales représentatif dela population française âgée de 18 ans et plus (hors Corse et Dom-Tom). Méthode des quotas (sexe, âge, profession de l apersonne de référence) et stratification par région et catégorie d'agglomération.