13.12.2012
 

Noël cristallise bien souvent le rapport des parents et des enfants à l’argent. Le n°1 de la banque en ligne consacre la seconde édition de son Observatoire à cette période cruciale, révélant ainsi des écarts de perception entre les générations, notamment concernant les cadeaux. ING Direct souhaite ainsi comprendre précisément la relation que les Français entretiennent à leur argent pour pouvoir toujours mieux les accompagner.

Les parents ont fait leurs comptes à l’approche de Noël

Cette année, la question budgétaire est cruciale. Selon une étude réalisée dans 9 pays d’Europe, ¾ des Européens, et notamment 9 Français sur 10, ne dépenseront pas davantage qu’en 2011 (selon une étude ING International Survey, 9 pays, échantillon de 9000 personnes, dont 1000 Français.).

Et à quelques semaines des Fêtes de fin d’année, alors que 50% des parents comptaient sur l’argent épargné pour financer les cadeaux de Noël de leurs enfants et que 26% d’entre eux s’apprêtaient à utiliser leur prime de fin d’année ou leur 13e mois, plus d’un quart (28%)  restait encore indécis. Dans tous les cas, le crédit à la consommation n’est pas une solution envisagée (1%).

Une tendance se dessine : le souhait d’autonomisation des enfants vis-à-vis de l’argent se profile dès l’âge de 11 ans

En 2012, le budget cadeaux envisagé par les parents pour chacun de leurs enfants augmente avec son âge :

  • 98 € si leur enfant est âge de 7 à 10 ans,
  • 117 € si leur enfant est âgé de 11 à 14 ans,
  • 126 € si leur enfant est âgé de 15 à 17 ans.

En France, cela revient à offrir en moyenne 3 cadeaux à ses enfants, tandis que ceux-ci en espèrent 4.

Le second écart de perception entre parents et enfants concerne la somme d’argent placée sous le sapin. En moyenne les enfants souhaitent découvrir le double de ce que leurs parents envisagent de leur offrir lors des Fêtes.

 A NOËLSomme d’argent
envisagée 
 Somme d’argent
souhaitée
 7 à 10 ans 48 € 110 €
 11 à 14 ans 77 € 123 €
 15 à 17 ans 81 € 164 €

Enfin, c’est au moment de l’adolescence que l’argent fait son apparition sous le sapin. L’argent est le premier souhait des 11-14 ans à 67%, mais à cet âge seulement 20% des parents envisagent de leur en offrir. 

Étude réalisée online décembre 2012 pour ING Direct auprès de 2025 individus âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française. En deux études : une étude qualitative sous forme de blogs et une étude quantitative.