02.07.2020
 

Dans sa dernière étude « Jardins & Terrasses » Kantar s’intéresse au rapport que les Français entretiennent avec leur jardin ou terrasse et le jardinage au sens large. Que leur procure ce loisir ? Combien de temps y consacrent-ils ? Quels usages collaboratifs et digitaux ? Mais aussi, quels types de jardiniers sont les Français ? Et quel a été l’impact de la pandémie sur leurs comportements et attitudes en matière de jardins et terrasses ?

Un espace largement accessible et investi de valeurs émotionnelles

En France, près de 8 Français sur 10 accèdent à un jardin, une terrasse ou un balcon. Pour la majorité (61%), il s’agit d’un jardin, pour 31% de terrasses et 18% d’un balcon. Au total, près d’1/3 des Français (28%) accède à plusieurs espaces extérieurs.

Ces lieux sont extrêmement investis et font partie intégrante de la vie du foyer de multiples façons :

  • Comme lieu privilégié pour partager des moments de convivialité, recevoir ou manger dehors : 85%
  • Comme bulle d’air au quotidien : 84%
  • Comme source de bonheurs partagés en famille : 84%

Un espace auquel les Français consacrent beaucoup de temps

En moyenne sur l’année, les Français consacrent plus de 6 heures par semaine à entretenir leur jardin, et plus de 2 heures pour leur terrasse ou leur balcon.

Cette tendance s’est accentuée pendant le confinement : 62% des Français déclarent avoir passé davantage de temps encore dans leur jardin, et 58% sur leur terrasse ou leur balcon.

Le confinement : facteur de valorisation des avantages liés aux espaces extérieurs

Parmi les bénéfices associés à l’entretien des jardins, balcons et terrasses qui se sont développés pendant la période de confinement, les Français placent en tête le maintien de la santé physique (55%), puis le contact avec la nature (53%) et les activités de bien-être et loisirs (53%).

Des achats en progression

64% des jardiniers déclarent avoir effectué des achats pour leur jardin/terrasse et balcon au cours des 3 derniers mois. Ils sont même 23% à déclarer qu’ils ont davantage dépensé que s’il n’y avait pas eu le confinement.

Dites-nous comment est votre jardin, nous vous dirons quel jardinier vous êtes

A travers son étude, Kantar a identifié 6 familles de jardiniers en fonction du rapport que ces Français entretiennent avec leur espace extérieur.

  • Le profil le plus répandu est le Fonctionnel (23%). Celui-ci attribue avant tout à son jardin une fonction utilitaire. Il cultive d’ailleurs fruits et légumes et accorde beaucoup d’importance à son potager. Pendant le confinement, le fonctionnel a continué à investir ce lieu de manière utile. 53% d’entre eux ont augmenté le temps passé à cultiver leur jardin ou potager.
  • Le Passionné (19%) entretient un rapport très étroit avec le végétal. Il s’occupe de son jardin ou espace extérieur tout en préservant son côté sauvage. Il est très impliqué dans les pratiques collaboratives notamment l’échange ou le don de plants ou graines.
  • L’Architecte du Jardin (17%) pense ses espaces extérieurs, les organise de façon réfléchie, quitte à faire appel à un professionnel pour leur aménagement. Pendant le confinement, les architectes ont consacré encore plus de temps à la décoration et à l’entretien du potager ou du jardin. Des activités qu’ils ont l’intention de continuer à faire dans la durée.
  • Le Perfectionniste (16%) recherche la perfection tant dans l’organisation que dans l’aménagement des espaces et dans l’entretien des végétaux. Un profil qui le conduit à échanger avec les autres jardiniers et à beaucoup se documenter.
  • L’Epicurien (13%) considère que le jardin est un lieu où passer du bon temps, où règne la convivialité.  Pendant la période de confinement, il consacré davantage de temps à l’entretien, activité qu’il compte poursuivre au-delà pour 80% d’entre eux.
  • Le Minimaliste (13%) apprécie d’avoir un jardin sans pour autant être très impliqué dans son entretien. Le jardin est constitué essentiellement de gazon et de surface dure pour un entretien minimum.

« Cultiver son jardin, au propre comme au figuré, reste une constante de la société française : on cherche à y construire son bonheur, à se faire plaisir, c’est une source d’épanouissement pour soi et sa famille. On développe sa créativité, on « bricole » son espace de vie. Cette tendance s’est même renforcée pendant la période du confinement. Ce qui prouve bien que le jardin se trouve ainsi à la croisée de tendances sociétales de fond », remarque Béatrice Guilbert, Directrice Conseil Kantar, Division Insights.

 


 

A propos de Jardins & Terrasses
Pour son étude Jardins & Terrasses 2020, Kantar a interrogé 5000 accédants à un jardin, une terrasse ou un balcon, issus d’un échantillon total de 6 200 individus représentatif de l’ensemble des Français. Le recueil a été réalisé par internet en décembre 2019. Puis nous avons réalisé une nouvelle interrogation en juin 2020 auprès de 1000 français pour comprendre comment les jardins, terrasses et balcons ont été investis pendant le confinement. Les résultats de l’étude sont disponibles en souscription.

 


A propos de Kantar

Kantar est le leader mondial des études et du conseil étayés par des données objectives. Nous offrons une compréhension unique et exhaustive de la façon dont les individus pensent, ressentent et agissent, à l'échelle mondiale et locale, à travers plus de 90 marchés. En combinant l'expertise approfondie de nos équipes, nos bases de données et benchmarks, nos analyses et technologies innovantes, nous aidons nos clients à comprendre les individus et à stimuler leur croissance.

En savoir plus : https://fr.kantar.com@KantarFR.

Vos contacts presse :