06.04.2016
  |  Télécharger
 

Dans un climat général de morosité, voici une bonne nouvelle apportée par notre baromètre Seniors : les 55 ans et + vont plutôt bien et sont globalement satisfaits de leur vie. Et cette satisfaction n'est pas simplement le fait de la génération des baby boomers, aujourd'hui papy boomers, qui ont été très « gâtés » par le contexte. Cette tonalité positive irrigue toutes les tranches d’âge, de 55 à plus de 75 ans. En revanche,  elle s’infléchit nettement selon le niveau socio-économique : aujourd’hui encore l’argent aide à faire le bonheur.

L’image d’antan de la vieillesse, âge de repli sur soi,  de solitude et d’isolement progressifs ne s’applique plus aux Seniors d’aujourd’hui, du moins à la majeure partie d’entre eux. La sociabilité se profile comme une dimension déterminante dans les postures des 55 ans et +. L’étude révèle, tout au long de ses indicateurs, une inclination de ces générations pour l’ouverture aux autres, la communication et le lien Par ailleurs, les Seniors apparaissent aujourd’hui comme très largement satisfaits des liens avec leur entourage, famille et amis...

En eux-mêmes, la catégorie Seniors et le concept qui la sous-tend apparaissent évolutifs. Se sentir Senior a bien sûr à voir  avec  l’âge mais on se sent senior de plus en plus tard. S’agit-il simplement d’un effet lié au décalage de l’âge effectif de départ à la retraite, qui repousse les frontières ou s’agit-il de la conjonction d’autres facteurs indépendants de l’âge objectif ? L’étude fait apparaitre que, sur beaucoup d’aspects, le point de bascule se fait vers 70 ans.

Les seniors et leur relation au digital

Cette nouvelle vague du Baromètre centrée sur la relation au Digital des Seniors apparaît comme une chronique annoncée de la quasi disparition de la fracture numérique générationnelle :

  • Les 55 ans et + ont des taux d’équipement en devices connectés très élevés (certes en retrait toujours par rapport à la moyenne des Français mais on constate de nets rattrapage).
  • L’utilisation d’Internet irradie dans toutes les générations -bien sûr avec beaucoup plus d’intensité chez les plus jeunes de ces seniors- mais y compris auprès de ceux qui ne l’ont pas connu professionnellement ( 1 senior sur 4 de 75 ans et + déclarent utiliser internet).
  • Parmi les non-utilisateurs, une part non négligeable évoque une forme d’incompétence ou de difficulté à apprendre qui leur en bloque l’accès.

Dans leurs usages aussi, la fracture numérique n’en est presque plus une :

  • Multi-screens ils sont aussi multi usages : tout particulièrement la communication, et l’information sur le monde qui les entoure, sur l’actualité mais aussi sur les produits et services.
  • Certains gestes digitaux font déjà partie de leur quotidien : regarder des photos, suivre ses comptes en ligne notamment.

Étude réalisée en face-à-face, du 25 au 29 février 2016, pour Cogedim Club, auprès d'un échantillon de 1096 personnes âgées de 55 ans et plus.