06.12.2018
  |  Télécharger
 

L’année 2018 est une nouvelle année de stabilité au niveau des résultats

Comme en 2017, pour la quasi-totalité des salariés (91%), l’égalité des chances en entreprise demeure un sujet important pour eux-mêmes et les 3/4 d’entre eux estiment qu’il l’est aussi pour leur entreprise.

L'égalité des sexes reste le chantier jugé prioritaire pour permettre plus d’égalité des chances en entreprise.

Depuis maintenant 2 ans, les craintes d’être victime de discrimination au travail continuent de diminuer aussi bien chez les femmes que chez les hommes, passant cette année sous la barre des 50%.

L'âge est cette année encore la plus grande crainte de discrimination aussi bien pour les femmes et pour les hommes, suivi par le sexe (femme/homme) pour les femmes et le niveau/type de diplôme pour les hommes

Malgré une légère amélioration, les personnes portant un signe religieux obtiennent cette année encore les indices de facilité de carrière les plus bas.

Depuis 3 ans maintenant, la confiance des salariés dans leur avenir au sein de leur entreprise progresse. On voit cependant cette année réapparaitre un écart de cinq points entre les femmes et les hommes.

La connaissance d’une mission/service/poste consacré à la diversité en entreprise diminue légèrement cette année. Cependant, lorsque les actions sont connues elle sont jugées efficaces à 79%.

7 salariés sur dix déclarent leur entreprise innovante et ¾ des salariés estiment qu’elle représente bien la diversité de la société, ce qui est une belle progression par rapport à l’année passée.

Voir l'ensemble des résultats :

Étude réalisée en ligne, du 15 au 26 mai 2018, pour le MEDEF, auprès de 1000 individus, issus d’un échantillon national représentatif de la population française salariée du privé et âgée de 16 ans et plus. Méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, taille d’entreprise (à partir de 20 salariés), secteur d’activité (industrie / commerce / services) et région.