06.02.2014
  |  Télécharger
 

Record d’impopularité pour le président de la République

Nouveau record d’impopularité pour le président de la République ce mois-ci dans notre baromètre politique TNS Sofres-Sopra Group pour le Figaro Magazine. Seuls 19% des Français font confiance à François Hollande pour résoudre les problèmes qui se posent à la France, soit une baisse de 3 points par rapport au mois dernier. Il s’agit du niveau le plus bas enregistré par la Président depuis son élection. Dans l’histoire de notre baromètre, seul J. Chirac a atteint des niveaux plus bas : 16% en juillet 2006, mais cela intervenait après 11 années au pouvoir.

Cette nouvelle baisse survient alors même que le Président a présenté en début d’année son Pacte de responsabilité à destination des entreprises. Cette annonce, jugée d’ailleurs plutôt réussie par les médias et certains responsables de droite, peine à convaincre, notamment à gauche. C’est en effet d’abord parmi les sympathisants socialistes que la perte de confiance est nette (-7 points) : seuls la moitié d’entre eux (49%) fait désormais confiance au chef de l’Etat. En revanche, le Pacte de Responsabilité semble trouver un certain écho auprès des centristes, chez qui la cote de confiance à l’égard du Président progresse de 9 points.

Mais le Pacte de responsabilité a pu être éclipsé chez les Français par d’autres événements qui les ont davantage marqués : le chômage, dont la courbe ne s’est pas inversée malgré les promesses présidentielles, mais surtout la situation personnelle de F. Hollande.

A cet égard le Premier Ministre paraît légèrement plus protégé : 20% des Français lui font confiance, en baisse de 1 point mais au-dessus de son niveau le plus bas enregistré (18% en décembre dernier).

Ces faibles niveaux continuent toutefois de témoigner de la difficulté du couple exécutif à convaincre les Français –  et même les sympathisants de gauche –, de l’efficacité de leur action, à quelques mois d’échéances municipales qui pourraient s’avérer délicates pour le Parti socialiste.

Manuel Valls et Nicolas Sarkozy en tête de notre classement des personnalités

Manuel Valls voit sa cote d’avenir chuter nettement ce mois-ci : -7 points à 40%. Le mois de janvier a en effet été marqué pour le Ministre de l’Intérieur par de nombreuses interventions controversées autour de l’affaire Dieudonné et des manifestations « Jour de Colère » et de La Manif pour tous. C’est d’ailleurs surtout chez les sympathisants de droite que sa cote d’avenir recule. La baisse reste toutefois relative : Manuel Valls avait beaucoup progressé récemment et reste en tête de notre classement.

Il doit toutefois dorénavant partager cette première place avec Nicolas Sarkozy : 40% des Français souhaitent en effet que l’ancien Président joue un rôle dans les mois ou années à venir (-1).

Ségolène Royal voit sa cote d’avenir progresser nettement : +5 points à 29%. La présidente de la région Poitou-Charentes bénéficie sans doute par ricochet de sa réaction élégante face aux problèmes de couple du Président.

Enfin, Anne Hidalgo progresse également sensiblement : +4 points à 20%. La candidate socialiste à la mairie de Paris est désormais au même niveau que son adversaire Nathalie Kosciusko-Morizet (20%, =).

Étude TNS Sofres / Sopra Group réalisée du 30 janvier au 3 février 2014, pour Le Figaro Magazine, auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d'agglomération.