13.01.2015
  |  Télécharger
 

La dernière vague de notre baromètre politique, réalisée pendant les jours qui ont suivi la fusillade de Charlie Hebdo, révèle une progression de la confiance à l'égard des deux têtes de l'exécutif. Commencée au lendemain de l'attentat – et alors que les terroristes étaient encore en fuite –  notre enquête s'est achevée lundi dernier, au lendemain des grandes manifestations qui ont réuni près de 4 millions de Français dans les rues. Elle fait ainsi écho aux moments troublés qui ont agité la France ces derniers jours entre espoir d'unité nationale et inquiétudes sur la sécurité.

Dans un contexte de rassemblement et d'unité, la confiance à l'égard de l'exécutif s'améliore nettement

La cote de confiance de François Hollande progresse nettement ce mois-ci : 20% des Français lui font confiance pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement, soit une progression de 5 points par rapport à début décembre. 77% des Français continuent toutefois à ne pas faire confiance au Président.

L'image du Premier ministre, Manuel Valls progresse plus nettement : 41% des Français lui font confiance, soit une progression de 7 points par rapport au mois dernier. Sa cote de confiance progresse aussi bien auprès des sympathisants de gauche que de ceux de droite.

Les cotes d'avenir de Bernard Cazeneuve, mais aussi de Nicolas Sarkozy et de François Fillon progressent

Le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, très présent ces derniers jours, fait une très nette percée dans notre classement des personnalités, passant de la 36e à la 10e place : sa cote d'avenir atteint 25%, soit une hausse de 12 points en un mois (et même de 18 points chez les sympathisants de gauche).

Dans le contexte d'appel à l'unité nationale, l'ancien Président, Nicolas Sarkozy, progresse également : 35% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle à l'avenir, soit une hausse de 4 points (plus nette d'ailleurs chez les sympathisants de gauche). La cote d'avenir de François Fillon, qui avait baissé ces derniers mois, progresse également (32%, +8 points) et retrouve son niveau du mois d'octobre.

En revanche Marine Le Pen ne semble pas pour l'heure tirer profit (ni souffrir) des événements récents et de la polémique sur la présence ou non du FN dans les rassemblements. Sa cote d'avenir reste stable à 29% (+1 point en un mois).

Étude réalisée du 8 au 12 janvier 2015, pour Le Figaro Magazine, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.