01.10.2015
  |  Télécharger
 

Après un mois de septembre marqué par la crise des migrants et une actualité internationale intense, la dernière vague de notre baromètre politique d'octobre 2015 pour le Figaro Magazine révèle une baisse de popularité pour le couple exécutif. François Hollande retrouve son niveau de mai 2015 tandis que Manuel Valls atteint le même niveau de confiance qu'il y a un an à 33%.

Les cotes de confiance de l'exécutif à la baisse

François Hollande enregistre une légère baisse de sa cote de confiance et renoue ainsi avec son niveau de mai : 16% des Français lui font désormais confiance pour résoudre les problèmes qui se posent en France (-2 points) tandis que 82% ne lui font pas confiance (+2 points). L’image du président de la République recule surtout chez les sympathisants PS où moins de la moitié, 44%, lui font confiance tandis que 53% ne lui font pas confiance.

Manuel Valls perd également 4 points, 33% des Français lui font confiance contre 64 % (+5 points). S’il gagne 3 points chez les sympathisants EELV, il recule de 3 points chez les sympathisants PS et de 13 points chez les sympathisants du Front de gauche, avec une cote de confiance à 30%. Au-delà des évolutions par sympathie partisane, le Premier Ministre enregistre un recul chez les professions intermédiaires qui sont 28% à lui faire confiance (-16 points) et chez les cadres qui sont 34% à lui faire confiance (-10 points).

Les candidats à la primaire de la droite en tête du baromètre

Alain Juppé confirme son avance et reste en tête du baromètre, avec 42% des Français (-1 point)  qui souhaitent lui voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir. Cette stabilité masque une progression chez les sympathisants Les Républicains qui sont désormais 67% à souhaiter lui voir jouer un rôle dans les mois et les années à venir (+ 5 points).

Sur fond de campagne présidentielle avec la sortie de son livre, François Fillon conserve la seconde place avec une cote d’avenir à 33% (+ 1 point) s’il progresse au sein de la droite (+ 4 points, à 57% chez les sympathisants Les Républicains) il perd néanmoins 10 points chez les sympathisants de gauche avec 19% de cote d’avenir.

Nicolas Sarkozy est le seul avec François Baroin à enregistrer une hausse de sa cote d’avenir ce mois-ci (+3 points) avec 31% des Français qui souhaite le voir jouer un rôle important. Il progresse de 3 points dans son propre camp, et demeure ainsi la personnalité préférée des sympathisants Les Républicains avec 69% de cote de popularité.

Une rentrée difficile pour le gouvernement

La plupart des ministres enregistrent une baisse de leur image. Ainsi, Ségolène Royal enregistre une baisse de 5 points, mais avec 26% de cote d’avenir, la ministre de l’Écologie reste dans la tête du classement. Laurent Fabius à 24% (-2 points) baisse surtout à gauche (-7 points).  Najat Vallaud-Belkacem à 22% de cote d’avenir perd 3 points, la ministre perd notamment 6 points chez les sympathisants de gauche. Enfin, malgré une hausse de 2 points chez les sympathisants PS, seulement 21% des Français souhaitent voir jouer un rôle à Christiane Taubira dans les mois et les années à venir (-4 points).

Inversement, Emmanuel Macron est aujourd’hui le ministre préféré des Français avec 28% de cote de popularité. Avec une baisse de 4 points chez les sympathisants PS et une augmentation identique chez les sympathisants LR, le ministre de l’Économie atteint un niveau plus élevé à droite, à 34%, qu’à gauche, à 27%.

Étude réalisée du 24 au 28 septembre 2015, pour le Figaro Magazine, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.