15.01.2015
  |  Télécharger
 

Principaux enseignements 

  • Un financement des lieux de culte appartenant à la commune plutôt bien accepté même si les coûts d’entretien et de rénovation sont jugés importants
  • La construction de nouveaux lieux de culte : un enjeu qui ne concerne pas toutes les communes et qui se focalise essentiellement sur le culte musulman
  • Des élus sollicités et souvent prêts à accompagner mais majoritairement défavorables aux financements publics des nouveaux lieux de culte (post 1905)
  • Un très fort attachement au principe de laïcité en France
  • Selon les élus, des administrés sensibles à ces questions de financement public, potentiellement génératrices de conflictualité.

Voir l'ensemble des résultats ci-dessous :

Enquête réalisée pour la Délégation aux collectivités territoriales du Sénat dans le cadre de l’élaboration et de l’examen d’un rapport d’information sur les collectivités territoriales et le financement des lieux de culte.

Étude réalisée en deux volets :

  • Un volet quantitatif via une consultation papier et online en juillet-août 2014 : 10 000 maires sollicités et près de 3 000 réponses.
  • Un volet qualitatif par entretien individuel en oct-nov. 2014 auprès de 20 élus ayant répondu au volet quantitatif.