24.10.2017
 

Selon notre étude, le taux de détention d’actions en direct et de placements collectifs a augmenté depuis un an.

La détention d’actions était en baisse depuis plusieurs années. Représentant 13,8% fin 2008, le taux de détention directe s’est établi à 7,6% en mars 2017 après avoir touché un point bas en 2016 (6,2%).

Par ailleurs, 5,9% des Français interrogés ont répondu détenir des placements collectifs en mars 2017 (5,2% en 2016). Le taux de détention globale d’actions, que ce soit en direct ou dans des placements collectifs, qui a baissé continument depuis 2008 pour atteindre 7,6% de la population en 2016, est remonté à 8,7% en 2017.

Enfin, la part des Français répondant détenir des unités de compte (UC) dans le cadre d’un contrat d’assurance vie a monté à 11,6% en 2017 (10,3% en 2016).

Une hausse significative

Compte tenu de la taille de l’échantillon de cette enquête, la marge d’erreur est d’environ 0,5 point. Par exemple, le taux de détention des actions en direct présente une forte probabilité de se situer en 2017 entre 7,1 et 8,1%.


Évolution comparée des taux de détention de valeurs mobilières de 2008 à 2017

2017.10.24-actions.jpg

Enquête annuelle Kantar TNS - SoFia, réalisée par voie postale, interroge depuis 2008 un échantillon de plus de 12 000 Français de 15 ans et plus sur leur détention de produits financiers.