10.02.2015
  |  Télécharger
 

Être aveugle aujourd'hui : un handicap perçu comme très lourd 

Être aveugle ou handicapé visuel est considéré comme un handicap lourd par 97% des Français. 71% d'entre eux estiment même qu'il s'agit d'un handicap très lourd, soit une plus large proportion que pour le fait d'être handicapé physique ou moteur (66%) ou d'être sourd (44%).

A ce titre, une large majorité des Français estime que les aveugles font face à de réelles difficultés dans leur vie quotidienne et ce, dans de nombreux domaines : les déplacements et les transports (pour 88%), l'accès à la culture ou aux loisirs (78%), à l'éducation (76%) à un logement (70%) ou encore à l'information (67%).

Des difficultés jugées particulièrement fortes dans le monde du travail

Mais c'est surtout dans le domaine de l'emploi que les obstacles sont perçus comme les plus importants : 91% des Français pensent que les aveugles font face à des difficultés dans ce domaine (dont 65% beaucoup de difficultés).

D'ailleurs, seuls 15% des personnes interrogées estiment qu'une personne aveugle a autant de chances de trouver un travail qu'une personne voyante. Pourtant, plus de 80% des Français jugent qu'au travail, une personne aveugle peut être aussi compétente ou productive qu'une personne voyante.

La moitié des Français estime que les aveugles sont aujourd'hui victimes de discriminations

Mais si les Français sont unanimes à considérer que les aveugles rencontrent plus de difficultés dans leur quotidien que les personnes voyantes, ils se montrent partagés quant à l'existence de discriminations à leur égard.

53% des Français pensent que les aveugles souffrent aujourd'hui de discriminations dans la société française contre 45% qui sont d'un avis contraire. Ce décalage s'explique sans doute en partie par le fait que les Français n'ont pas eux-mêmes le sentiment de porter un regard dépréciatif sur les aveugles.

Spontanément, deux sentiment dominent en effet chez les Français à l'égard des aveugles : la compassion d'abord (citée par 51%) puis l'admiration (32%). La gêne (7%) ou l'indifférence (6%) sont nettement moins évoquées. De même concernant la vie au travail, seuls 7% des Français pensent que le regard des collègues est la principale difficulté à laquelle les aveugles peuvent être confrontés : c'est en effet surtout un environnement de travail inadapté à leur handicap (cité par 58%) et le manque de formation des responsables encadrants (cité par 33%) qui sont mis en cause.

Des pouvoirs publics attendus, mais des Français également prêts à s'engager personnellement en faveur des personnes aveugles

Dès lors c'est surtout une action concrète de la part des pouvoirs publics qui est attendue par les Français pour améliorer la situation des personnes aveugles ou souffrant d'un handicap visuel.

89% des personnes interrogées estiment en effet que les pouvoirs publics pourraient en faire davantage en la matière (contre 7% qui pensent qu'ils font ce qu'il faut et 1% qu'ils en font trop). D'ailleurs, parmi la moitié des Français qui a entendu parler de la loi du 11 février sur l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées, 70% estiment que cette loi n'est aujourd'hui pas bien appliquée en France.

Mais les Français envisagent également de s'engager à titre personnel : 67% d'entre eux disent être prêts à soutenir une association de personnes aveugles, avant tout en donnant un peu de leur temps mais aussi en signant des pétitions ou en faisant des dons.

Étude réalisée par téléphone, les 20 et 21 janvier 2015, pour La Fédération des Aveugles de Franceauprès d’un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.