15.03.2018
 

Un rapport parlementaire de 2016 estimait à 100 millions le nombre de téléphones portables conservés dans nos tiroirs et non utilisés. Suite à ce constat, notre étude, réalisée en janvier 2018 pour Recommerce Group, leader des programmes de reprise de mobiles et du reconditionnement de smartphones à l’échelle européenne, analyse les motivations et les freins des consommateurs lors de la revente de leur(s) ancien(s) mobile(s) ainsi que lors de l’achat d’un smartphone reconditionné.

Côté revente de mobiles : parmi les Français qui ont changé de mobile au cours des 12 derniers mois, seulement 20% l’ont revendu dont 11% à des professionnels. Pourtant, 71% des français seraient intéressés par de la revente auprès de professionnels. Ce décalage est notamment dû au fait qu’au moment de l’achat d’un nouveau téléphone, le consommateur préférera conserver l’ancien (37%) ou le donner à un proche (29%) ou aura encore des craintes quant au devenir de ses données personnelles (27%).

Si actuellement 1 Français sur 3 chez les 16-34 ans a déjà acheté un mobile d’occasion ou reconditionné par un professionnel (27% au global), 60% des Français y sont très sensibles et ce, notamment auprès de boutiques spécialisées (58%) ou encore auprès de leur opérateur (53%).

Par ailleurs c’est avant tout par manque de confiance dans le produit ou le vendeur (pour 73% des Français) ou pour un besoin fort de garantie (44%) que le consommateur délaisse toutefois l’achat auprès d’un particulier.


2018.03.15-infographie-recommerce-610px.png

Étude réalisée pour RECOMMERCE GROUP du 4 au 12 janvier 2018, auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 15 à 65 ans. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d'agglomération.