19.04.2018
  |  Télécharger
 

8 Français sur 10 souhaitent partir quelques jours à la campagne dans l'année à venir

Notre enquête, réalisée pour Airbnb et l'Agence de Développement et de Réservation Touristiques (ADRT) d'Eure-et-Loir, porte sur le potentiel touristique des courts séjours à la campagne : si un Français sur 3 est parti à la campagne pour moins de 3 nuits sur les 12 derniers mois, ils sont presque 8 sur 10 à envisager un week-end à la campagne durant l'année à venir. 

Le court séjour est désormais un incontournable dans la vie des Français : 8 personnes sur 10 en France ont effectué au moins un court séjour de moins de 3 nuits, lors des 12 derniers mois. Cette tendance est encore plus marquée chez des Franciliens, qui effectuent en moyenne 2,8 courts séjours par an, notamment pour faire une pause dans leur quotidien ou entre deux périodes de vacances.

Même si la mer reste la destination la plus convoitée par des Français, le court séjour à la campagne est devenu aussi un réflexe : 3 Français sur 10 sont partis en court séjour à la campagne lors des 12 derniers mois, selon l'étude. La campagne a été plus particulièrement plébiscitée par des Franciliens, qui ont effectué en moyenne 2,5 courts séjours à la campagne l'année dernière, et indiquent vouloir avant tout se ressourcer durant ces week-ends.

Un important potentiel pour les territoires ruraux

Mais le potentiel pour les courts séjours à la campagne pourrait être encore plus important : 79% des Français aimeraient réaliser un court séjour à la campagne lors des 12 prochains mois. 

Présente sur 22 000 communes Françaises, dont 70% sont dépourvues d'hébergement hôtelier, la communauté d'hôtes Airbnb est un atout essentiel pour permettre aux territoires ruraux d'exploiter de mieux en mieux ce potentiel d'attractivité et et développement économique.

Étude réalisée par internet du 22 au 28 mars 2018, pour Airbnb et l'Agence de Développement et de Réservation Touristiques (ADRT) d'Eure-et-Loir, auprès d’un premier échantillon de 500 Franciliens et d’un autre échantillon de 500 personnes vivant en Province, tous deux représentatifs des populations de ces zones géographiques. Les deux échantillons ont été remis à leur poids respectif au sein de la population français pour analyser les résultats sur un périmètre France.