22.10.2014
  |  Télécharger
 

Les Français plébiscitent leurs associations :
57 % leur font confiance pour lutter contre la précarité !

7e édition du Baromètre 2014 de la confiance

Cette 7e édition intervient alors que la France traverse une crise de confiance sans précédent. Les enseignements sont d’autant plus intéressants :

  • 1 Français sur 2 fait plus confiance aux associations qu’à l’Etat pour répondre aux urgences sociales (pauvreté, exclusion, handicap).
  • 55 % des Français ont confiance dans les associations et fondations qui font appel à leur générosité (plus de 76 % chez les donateurs très réguliers).
  • Le label "Don en confiance" poursuit sa progression dans l’opinion publique : il a un rôle d’incitation au don et à la confiance pour 40 % des Français.

Les Français font plus confiance aux associations qu’à l’Etat

De manière encore plus marquée qu’il y a 2 ans, les Français sont de plus en plus nombreux à faire davantage confiance aux associations plutôt qu’aux pouvoirs publics pour remplir un certain nombre de missions d’intérêt général, et notamment :

  • la lutte contre la pauvreté et l’exclusion,
  • la recherche médicale et la lutte contre les maladies,
  • l’aide aux personnes malades et handicapées,
  • l’aide d’urgence aux populations victimes de catastrophes naturelles,
  • la protection de l’environnement,
  • la protection de l’enfance…

C'est le signe de la percée de l’action associative au sein de notre société !

Une confiance qui se renforce

Dans un climat de défiance particulièrement fort à l’égard des institutions, l’indice de confiance dans les associations et fondations faisant appel aux dons renoue avec son niveau de 2012. Une nette majorité de Français (55 %) déclare aujourd’hui leur faire confiance (+ 3 points par rapport à 2013), alors que celle qu’ils accordent aux médias, syndicats ou encore aux partis politiques s’effondre (respectivement -5, -10 et -4 points).

Au premier rang des leviers de la confiance : contrôle et transparence (qu’elles soient contrôlées pour 76 % des Français et qu’elles affichent clairement leur mission et qu’elles s’y tiennent pour 71 % d’entre eux).

Les Français, demandeurs de transparence en ligne

Comparé à 2007, les Français sont moins demandeurs d’une information papier qui leur est adressée. Plus autonomes, plus économes et peut-être plus soucieux de l’environnement, il leur suffit pour les trois-quarts d’entre eux de savoir que l’information sur ce que font les associations et fondations et la manière dont elles sont dirigées existe et qu’ils peuvent y accéder facilement (+ 13 points par rapport à 2007). Dans notre société actuelle hyper connectée, le rapport à l’information a nettement évolué en 7 ans : c’est moins l’information qui est attendue en tant que telle, que le chemin pour y accéder. En parallèle, l’image qui se construit sur le web gagne de l’importance (+ 4 points par rapport à 2013).

"Don en confiance" : une marque qui a trouvé ses marques

Pour 1 Français sur 4, le label "Don en confiance" joue un rôle d’incitation au don et de renforcement de la confiance. Objectif atteint pour la 2ème année d’existence de cette nouvelle marque dont la notoriété se renforce progressivement dans l’opinion publique.

Etude réalisée en face à face pour le Comité de la Charte du 28 août au 2 septembre 2014, auiprès d'un échantillon national de 1020 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Métode des quotas (sexe, âge, CSF, région et taille d'agglomération).