13.05.2014
 

Pour la première fois, les voyageurs constatent une baisse des incivilités dans les transports en commun

Créé en 2012 par la RATP, l'Observatoire des incivilités dans les transports en commun relève, pour la première fois en 3 ans d'existence, une baisse du nombre d'incivilités constatées par les voyageurs dans les transports en commun franciliens.

Selon cette étude, réalisée annuellement par TNS Sofres pour le compte de la RATP, les voyageurs ont été témoins d'une baisse de 8% de la fréquence des incivilités, par rapport à 2012, lors du lancement de l'Observatoire. Les voyageurs ont, au cours du mois précédant l'enquête, constaté en moyenne 74 incivilités par mode de transport en 2014, contre 80 en 2012 et 81 en 2013.

Cette baisse s'observe pour la quasi-totalité des incivilités testées.

7 incivilités sont particulièrement en baisse :

  • Ne pas laisser son siège à une personne âgée, une femme enceinte ou une personne en situation de handicap : -17%
  • Ne pas replier sa poussette : -17%
  • Garder un sac encombrant au dos ou à l'épaule en période d'affluence : -13%
  • Manger dans le bus/la rame : -9%
  • Rester assis sur son strapontin en période d'affluence : -8%
  • Bousculer sans s'excuser : -7%
  • Retenir la porte qui se ferme : -7%

Les voyageurs, de la prise de conscience au changement de comportement

En 2013, l'Observatoire relevait une augmentation de la gêne provoquée par les incivilités, mais pas de baisse de ces dernières. En 2014, le niveau de gêne est stable mais le nombre d'incivilités constatées diminue.

Tout se passe comme si l'effet des campagnes et opérations de sensibilisation, menées chaque année par la RATP depuis 2011, s'était opéré en deux temps :

  • une première phase (2011-2013), marquée par une prise de conscience et un changement du regard sur les incivilités, rendues moins acceptables, qui s'est traduite par une augmentation de la gêne liée aux incivilités ;
  • puis une deuxième phase (2013-2014), marquée par un début de changement de comportements, qui s'est traduite par une baisse du nombre d'incivilités constatées, notamment en matière de propreté et de courtoisie. 

Des voyageurs de plus en plus impliqués

Les voyageurs se déclarent massivement prêts à agir sur leur propre comportement ainsi que celui de leur entourage : en 2014, 98% des voyageurs interrogés se déclarent ainsi prêts à se comporter plus souvent de façon courtoise et 88% prêts à sensibiliser leur entourage à le faire. Ces résultats marquent un nouvel élan dans la lutte contre les incivilités avec une implication de plus en plus active des voyageurs.

Focus sur les incivilités

Si les voyageurs sont encore 97% à avoir rencontré au moins une incivilité au cours du dernier mois (ils étaient 97% en 2012 et 98% en 2013), force est de constater que le nombre d'incivilités dont les voyageurs disent avoir été témoins baisse. En 2014, ils ont été confrontés à 6 incivilités de moins, en moyenne, qu'il y a deux ans, lors du lancement de l'Observatoire (74 en 2014 contre 80 en 2012). Le nombre d'incivilités constatées par mode de transport a ainsi baissé de 8% depuis 2012 (-9% par rapport à l'an dernier). Une diminution significative.

La quasi-totalité des familles d'incivilités testées est concernée par cette baisse, qu'il s'agisse des incivilités liées au manque de politesse, aux nuisances ou à la gêne des flux.

2014.05.13-ratp1.png

Étude réalisée en avril 2014 pour la RATP auprès d'un échantillon représentatif de 1450 voyageurs franciliens.