09.04.2019
 

Kantar présente les résultats de son étude sur l‘attractivité du tourisme de proximité en région Nouvelle-Aquitaine, réalisée en février dernier pour Sud Ouest Publicité. Une forme de tourisme dans laquelle de plus en plus de consommateurs-touristes, en quête d’authenticité, se reconnaissent. Pour les Néo-Aquitains, se ressourcer, se retrouver avec ses proches est de loin l’objectif principal recherché dans le tourisme local. Le besoin de contact avec la nature, la présence de sites touristiques attractifs, comme la volonté de maîtriser son temps et son budget, font également partie des leviers au tourisme de proximité. Autant de nouvelles pistes à explorer pour les professionnels du tourisme. 

52% des Néo-Aquitains sont partis en vacances, courts séjours ou week-ends dans leur région au cours de l’année écoulée, pour un nombre moyen de 2,9 séjours. 16% ont choisi la Gironde, 15% la Charente Maritime et 13% les Pyrénées-Atlantiques. Les autres départements ont des taux de fréquentation inférieurs à 10%.

A ces séjours (vacances, courts séjours, week-ends) s’ajoutent les excursions à la journée qui concernent 40% des habitants des départements étudiés.

Les perspectives pour le tourisme local sont à la hauteur des usages actuels avec quasiment la moitié des habitants qui compte (re)découvrir leur région au cours des 12 prochains mois (49%).

  • Des intentions qui montent à 72% parmi ceux qui ont déjà fait un séjour l’année écoulée - signe prometteur quant à la satisfaction ressentie lors des séjours passés.
  • Au niveau des intentions de visite, le podium des départements est le même mais dans un autre ordre : les Pyrénées-Atlantiques prennent la tête (19% d’intentions), devant la Charente-Maritime (15%) et la Gironde (15%).

Un tourisme local en toutes saisons surtout pour des séjours concentrés

Le tourisme local s’oriente principalement sur de « courts séjours » avec 3 à 6 jours passés sur place (56% des touristes locaux ont séjourné au moins une fois sur ce format et 47% l’envisagent pour un prochain séjour). Ensuite viennent les week-ends (48% et 30% d’intentions).

Le tourisme de proximité représente un potentiel important pour l’économie locale en toutes saisons. Si l’été est la période la plus propice (60% des touristes locaux ont séjourné durant cette saison), le flux reste élevé tout au long de l’année : plus de 30% des touristes locaux ont séjourné en Nouvelle-Aquitaine au printemps, en automne ou en hiver.

Une grande richesse de sites et d’attractions parmi lesquels certains peuvent encore gagner en notoriété

Les départements de la Nouvelle-Aquitaine bénéficient de nombreuses attractions et sites touristiques. 13 sites sont connus par plus de deux tiers des habitants :

  • Le Futuroscope, le Zoo de la Palmyre, la Dune du Pilat mais aussi la Grotte de Lascaux et l’Aquarium de la Rochelle sont quasiment connus de tous. La Dune du Pilat reste indémodable, au sommet des intentions de visite notamment parmi les foyers avec enfant (97% de taux de notoriété).
  • La Cité du vin de Bordeaux, les Jardins suspendus de Marqueyssac et la Citadelle de Blaye, présentent un fort potentiel d’attraction parmi les personnes qui en connaissent l’existence et peuvent encore développer leur notoriété. D’autres sites comme le Petit train de la Rhune sont plus connus des Néo-Aquitains les plus âgés (+ 8% vs. l’ensemble des habitants).
  • L'envie de découvrir ou redécouvrir des territoires atteste de la richesse touristique régionale.  Les villages du Pays Basque représentent le territoire le plus attractif devant le Vallée de la Dordogne et les îles de Charente-Maritime (plus de 30% des Néo-Aquitains ont envie de les découvrir).

Le tourisme de proximité, pour se ressourcer en famille ou entre amis : une recherche d’authenticité, une volonté d’ancrage

Les séjours (vacances, courts séjours, week-ends) comme les excursions, se font la plupart du temps en famille (40% des habitants ont déjà effectué un séjour avec leur conjoint et 29% avec leur conjoint et leurs enfants).

Le tourisme de proximité porte comme principal bénéfice la possibilité de se ressourcer en famille et / ou entre amis – et à fortiori pour les foyers avec enfants. Visiter le patrimoine est en revanche le but principal des plus de 65 ans.

  • Proximité, budget contrôlé et présence de sites touristiques attractifs sont les piliers du succès du tourisme local. La possibilité de maîtriser le budget étant même la première motivation pour les foyers avec enfant.
  • Avec le budget, (enjeu classique des départs en vacances), la météo – citée par 49% des habitants - ressort comme le frein principal au développement du tourisme local. Le manque de dépaysement escompté complète le podium mais vient assez loin derrière (31%).


INFOGRAPHIE

2019-04-09-infographie-sud-ouest.jpg

Étude Kantar sur le tourisme de proximité réalisée par Internet du 1er au 4 février 2019 pour Sud-Ouest Publicité auprès de 622 habitants représentatifs de la population des 12 départements suivants : Gironde, Pyrénées-Atlantiques, Charente Maritime, Vienne, Dordogne, Landes, Haute-Vienne, Deux-Sèvres, Charente, Lot-et-Garonne, Corrèze, Creuse.