05.07.2016
 

La menace terroriste est logiquement devenue l'une des préoccupations majeures des Européens. Le Parlement européen vient de publier une enquête Eurobaromètre éclairante sur le sujet, menée en avril 2016 par TNS Opinion. Elle permet à la fois de comprendre l'intensité de la perception de la menace, les niveaux et les moyens d'interventions souhaitées par les citoyens dans 28 pays de l'Union européenne et la place particulière qu'occupe la France.

Français, Britanniques et Belges particulièrement inquiets

Sans surprise, 4 européens sur 10 jugent "élevé" le risque d'attaque terroriste dans leur pays d'être, tandis que 47% pensent qu'il est à niveau "moyen" et 11% à un niveau bas. La France, le Royaume-Uni et la Belgique sont les pays où les plus fortes proportions (une majorité absolue dans ces pays) pensent que le risque est maximal. L'Italie et l'Allemagne sont également au-dessus de la moyenne européenne, l'Espagne en est très proche.

La lutte contre le terrorisme est également le domaine dans lequel les Européens sont les plus nombreux à souhaiter une intervention plus importante de l'Union européenne (82% pour les 28 pays de l’UE, 83% en France), devant  la lutte contre le chômage (77%). Ils sont d’ailleurs 69% à juger cette action actuellement insuffisante (70% en France).

Néanmoins, afin de lutter contre une menace mondiale, les Européens estiment que c’est d’abord au niveau mondial que doit se développer en priorité la lutte contre le terrorisme est mondial (38%), puis européen (23%) ou national (21%). De manière frappante, les pays où la perception de la menace terroriste est la plus élevée sont également les plus enclins à privilégier une intervention au niveau mondial: France (54%), Espagne (53%), Royaume-Uni (41%), Belgique (41%) et  Italie (38%).

Combattre le mal à la racine

Parmi les diverses mesures que les Européens jugent les plus urgentes pour combattre le terrorisme, la lutte contre le financement des groupes terroristes (42%) et contre les racines du terrorisme et de la radicalisation (41%) sont les plus largement citées, juste devant le renforcement du contrôle des frontières extérieures de l'UE (39%).

Et quand on en vient spécifiquement à la lutte contre la radicalisation et le recrutement de citoyens de l'UE par des organisations terroristes, les citoyens européens  privilégient des mesures stratégiques. La lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale (39%) est ainsi citée comme la mesure la plus urgente dans 23 des 28 Etats membres, devant  des mesures plus tactiques comme la lutte contre les sites radicaux et la suppression des contenus illicites en ligne (35%) ou des campagnes de communication sur les risques de radicalisation (32%).

Données par pays

D’une manière générale, dites-moi comment vous évaluez le risque d’attentats terroristes en (NOTRE PAYS) actuellement. Merci d’utiliser une échelle de 1 à 10, où ‘1’ signifie que vous pensez le risque d’attentats en (NOTRE PAYS) est « inexistant » et ‘10’ qu’il est « extrêmement élevé » ? (%)

2016.07.05-terrorisme1.png


D’après vous, à quel niveau peut-on combattre le plus efficacement la menace terroriste en (NOTRE PAYS) ? (%)

2016.07.05-terrorisme2.png

 

Couverture : UE28
Population : 27 969 Européens âgés de 15 ans et plus
Méthodologie : Face-à-face
Terrain : 9 au 18 avril 2016, enquête réalisée par TNS opinion